L'accident et ses suites

J'ai eu mon accident de moto le mardi 27 juillet 2010, alors que je rentrais du travail. Une conductrice m'a grillé la priorité à un rond-point et là, trou noir! Toujours est-il que je me suis retrouvée au sol, sous la moto. Aux urgences, on a découvert, suite à une radio de contrôle, une fracture complexe du plateau tibial gauche. J'ai donc dû subir en urgence une ostéosynthèse  avec la pose d'une plaque, de vis et d'une broche. A partir de ce jour (le jour de l'accident), ma vie a complètement basculé.
A la suite de l'opération, j'ai développé une phlébite. Et seulement quand celle-ci s'est résorbée, j'ai pu sortir de l'hôpital. J'ai suivi un traitement pour la douleur, et une rééducation quotidienne afin de récupérer un maximum de ma jambe, mais rien n'était certain. Au bout de quelques mois, on a décelé une algodystrophie (définition: http://fr.wikipedia.org/wiki/Algoneurodystrophie). Ma rémission était alors compromise. Malgré tout, je n'ai pas relâché mes efforts! Suite à des évènements personnels, il m'a fallu reprendre une activité professionnelle. Avec l'aide de la codéïne (définition: http://fr.wikipedia.org/wiki/Cod%C3%A9ine), la douleur était suffisamment réduite pour pouvoir travailler. Mais les doses que je devais prendre était très importante. J'étais devenue dépendante à la codéïne...  Et puis mon état a commencé à se dégrader. La codéïne n'était plus suffisante. Je suis retournée voir le chirurgien le 25 juin 2012, dans l'espoir de me faire retirer la plaque, les vis et la broche, pensant qu'elles étaient responsables de ma douleur, tout en sachant que l'algodystrophie avait un peu reculé et qu'elle n'était probablement pas en cause.
Mais ce que m'appris le chirurgien ce jour-là fut bien loin de ce à quoi je m'attendais...